Gagner sa vie avec son blog, tous ceux qui veulent bloguer sérieusement en rêve. Toi aussi ? Ça parait être la meilleure option pour les mamans au foyer qui veulent développer une activité en ligne. Alors, tu te mets à lire tous les articles qui expliquent comment monétiser son blog.

Sauf que, je vais directement remettre les choses dans l’ordre.

Un blog n’est pas un business, un podcast n’est pas un business, une chaîne Youtube n’est pas un business. Le contenu, c’est du marketing.

Par contre le choix du modèle économique transformera ton blog, podcast ou chaine Youtube en business.

Donc avant de gagner de l’argent avec ton blog, il va falloir trouver quel business model correspond à ton projet. Pour les mères au foyer, tous les modèles ne sont pas facilement applicables. Alors, je vais essayer de te montrer pourquoi ce choix est crucial pour ton business et ceux qui sont à ta disposition pour ton activité en ligne.

Avant de monétiser son blog, on choisit un modèle économique

On lit ces histoires partout sur le net, tu es maman et tu as encore un job salarié ou tu es à la maison et en surfant, tu découvres le blogging. Tu lis pleins d’articles merveilleux sur ce monde dont les étapes à suivre avant d’ouvrir son blog quand on est maman.

Puis, tu te dis logiquement “ OK, moi aussi je veux créer mon blog ”, et hop tu te lances.

Tu achètes un nom de domaine, tu ouvres le fameux blog, tu écris des articles et tu penseras à l’argent plus tard. Alors qu’en fait, l’aventure commence avec l’idée d’avoir une forme de laboratoire créatif avec lequel tu pourras gagner de l’argent.

La vérité, c’est qu’au bout d’un an tu n’as toujours rien gagné. Et là, tu te demandes pourquoi ?

Bah oui, pourquoi ?

Et bien simplement, parce que tu n’as créé aucun service ou produit.

Et, bim !

À un moment donné, celui que l’on appelle un blogueur professionnel est passé de l’idée de “je blogue pour montrer ma créativité” à “ je suis entrepreneur et mon blog m’aide à construire à business rentable”.

Après l’idée, je t’explique les différentes étapes à suivre pour passer à l’étape d’après.

Mais, gagner de l’argent en ligne commence par la création d’un produit ou d’un service que l’on vend à son audience à un prix qui a du sens.

Pour gagner de l’argent, il faut vendre quelque chose, si, si !

Choisir un modèle dès le départ est super important pour savoir comment tu vas construire ton site, quel contenu tu publieras, selon quel calendrier ainsi que tous les autres aspects marketing qui te permettront de gagner de l’argent en ligne. Je t’explique comment créer un blog pro qui marche dès le premier jour dans l’article invité écrit pour Annelise de Blogtrepreneure.

Les pubs, les partenariats, les sponsors, les affiliations

Bon, clairement je commence par le moyen de monétiser son blog qui pour moi est le plus dur pour tirer un vrai revenu dans le temps.

Je sais des milliers de gens gagnent très bien leur vie avec les pubs et les sponsors ou même les affiliations.

Mais pour la maman au foyer qui débute sans blog, sans audience, à partir de zéro, au début cela sera plutôt quelques euros plutôt que les milliers d’euros que ces grands blogueurs te collent sous le nez.

On appelle cela aussi le revenu passif. Le roi dans ce domaine est Pat Flynn avec Smart Passive Income. Si tu es à l’aise avec l’anglais, son blog est une mine d’informations.

L’idée est simple.

Tu attires une grosse (très, très grosse) audience à consommer ton contenu de blog, podcast, vidéo. Et, une société te paye pour faire de la publicité à tes visiteurs.

Pubs et sponsors

Ils te payent selon le nombre de personnes qui constitue ton audience et selon son engagement. Ils rémunèrent selon le CPM, Cost Per Milli, coût par mille 1000 vues ou CPC, coût par clic.

Bien sûr, des régies publicitaires facilitent les choses comme Google AdSense et un p’tit pluggin WordPress pour simplifier l’intégration dans ton site.

L’affiliation

Le principe est presque le même. Au lieu de payer à vue, tu es payée quand tu fais une vente du produit affilié que tu recommandes. Le visiteur clique sur le lien dans ton article et achète le produit. Le produit ne coûte pas plus cher pour celui qui achète et le blogueur qui recommande le produit touche une petite commission.

Bon,

Tout ça c’est bien mais, combien on peut gagner ?

On va faire un petit calcul de démo pour chaque type de monétisation pour que tu te rendes compte de ce que cela représente. Les chiffres sont fictifs et à adapter selon les besoins de chacune. Tu peux reprendre le schéma de calcul. On prend donc un revenu annuel souhaité de 30 000 € (hors charges sociales) et des dépenses mensuelles en moyenne de 200 €.

Donc, 30 000 ÷ 12 => 2 500 + 200, il faut générer 2700 € par mois.

Tu as bien compris qu’il faut un très gros trafic vivre de la publicité sur ton blog. Prenons aussi le tarif fictif de 1 € pour 1 000 vues. Au États-Unis, le prix moyen est de $2,80, selon cette étude de 2014. Mais, cela reste une moyenne.

2 700 ÷ 1 €

x 1 000 pages vues

= 2 700 000 pages vues par mois

Ça calme, hein ?

Si on prend les sponsors et les affiliations, cela peut changer un peu. Prenons l’exemple de l’affiliation. Je viens de m’affilier à ConvertKit qui est mon auto-répondeur. J’adore leur système et je ferai certainement un ou plusieurs articles sur l’utilisation de cet auto-répondeur que je te recommande. Il est fait par et pour les blogueurs. Il intègre tout ce qu’il te faut pour communiquer en automatique avec tes abonnés, en plus il est méga simple même pour ceux qui ne parle pas anglais. Je paye un abonnement de 29 $ par mois.

Si tu cliques sur ce lien pour toi aussi t’abonner à ConvertKit, je toucherai 30 % sur chaque mois de ton abonnement. On ne se prend pas la tête avec le taux de change et on considère 29 $ vaut 29 €.

Cool ? Voyons ça de plus près.

29 x 30 % = 8,70 € par affiliation

Maintenant, pour gagner 2 700 € par mois il te faut :

2 700 ÷ 8,70 = 310 abonnements actifs par mois ;

310 ÷ 1 % taux de conversion de visiteurs en clients grâce à ton article sur ce super site que tu recommandes ;

= 31 000 lecteurs de ton article de blog affilié

Bien sûr, comme il s’agit d’un abonnement, des abonnés annulent et il faut les remplacer par de nouveaux pour garder le même niveau de revenu.

Ma vérité : je n’ai encore rien gagné car j’ai souscrit au programme de ConvertKit pour cet article et c’est le seul lien affilié présent aujourd’hui sur mon blog.

Le truc, c’est quoi alors ?

Déjà, ne pas considérer ce mode de monétisation comme seule et unique source de revenu. Mieux vaut la considérer comme un complément et non pas une source principale.

Et, plus tu auras une audience très large mais aussi très ciblée, plus tu cultiveras l’exclusivité de ta marque. Ton audience sera engagée et susceptible de cliquer sur tes liens. Alors, tu auras réussi à créer une communauté qui travaille pour toi.

L’autre truc, c’est de promouvoir uniquement des vrais bons produits que tu utilises pour de vrai. Ainsi, tu en parles naturellement à ton audience sans donner l’impression de vendre à tout prix des produits qui peuvent s’adresser à eux.

Si tu blogues sur la couture et ses techniques pour faire ses vêtements en DIY, mais qu’en même temps, tu proposes des liens affiliés pour une marque de moto. L’incohérence te fera perdre en crédibilité et éloignera ton audience.

Tu peux gagner très vite tes premiers euros mais de là à en vivre tous les mois correctement, il y a un énorme chemin à parcourir.

Comme pour les pubs, il y a des réseaux d’affiliations qui t’aident à mettre cela en place pour ton site comme :

Cécile du blog Blog By Yourself explique tout cela parfaitement bien dans son article sur l’affiliation.

Mais, quand ces produits seront dépassés par des nouveaux, en mieux, bah… tu ne gagneras plus rien.

Tu seras donc obligée de te renouveler à chaque fois. Ton site sera un énorme panneau publicitaire au fil des ans.

Alors, si parmi les lectrices (ou lecteurs) de cet article, s’il y en a qui ont cette unique source de revenus depuis plusieurs années et qui n’ont jamais eu de baisse, parlez-nous de vos débuts avec votre 1er blog. Et, parlez-nous du travail réel que cela représente derrière pour rester à jour dans les produits et maintenir les niveaux de revenus.

Monétiser son blog avec des produits physiques

vendre des produits physiques en ligne

Tu fabriques, tu crées un produit, tu le vends sur le net. Je pense en particulier au créateur / restaurateur de meubles, créateurs de vêtements à la demande, de bijoux etc. Bref, les spécialistes du DIY.

Ces créatifs de leurs mains passent 80% de leur temps à produire et 20% à alimenter et gérer leur boutique en ligne.

Généralement, leur boutique en ligne est hébergée chez Shopify, Etsy ou avec WooCommerce sur WordPress. Si tu es dans ce cas, tu as un e-commerce.

Attention, je fais la distinction entre le créateur et celui qui achète et vend en dropshipping des produits chinois.

Ce modèle économique implique forcément l’achat de matières premières pour pouvoir créer donc, il faut un budget, donc un fond de roulement.

Un blog ou une chaîne Youtube de trucs et astuces, de tutos etc. est un vecteur supplémentaire qui contribue à te faire gagner en crédibilité et qui aide à mieux vendre tes produits.

Mais, voyons tout de suite ce que ça représente en termes de visites. Je dois prendre en compte un prix de revient fictif de 60 % et 40 % de marge. Panier moyen de 75 €. On garde notre revenu souhaité à 2 700 €.

Alors,

2 700 ÷ 40 % de marge = 6 750 € de CA (ventes de produits) à faire chaque mois.

6 750 ÷ 75 = 90 commandes à réaliser par mois.

90 ÷ 1 % de conversion des visiteurs en clients

= 9 000 visites par mois

Ce qui est top avec les produits physiques, c’est que ton audience sera ta meilleure pub en diffusant sur les réseaux sociaux comme Instagram, des photos d’eux en utilisant tes produits. Un stratégie sur les réseaux sociaux est indispensable pour vendre.

Comme la concurrence est rude, avec un produit original et d’excellente qualité, s’il est bien marqueté alors tu as de bonnes chances de réussir même si les marges sont moins importantes qu’en vendant des produits digitaux.

Les produits digitaux, star des blogs professionnels

vendre des produits digitaux en ligne

Ah ! Je te vois sourire car, comme beaucoup, c’est ça qui t’attire quand on parle de monétiser son blog. Tu as envie de vendre de la formation, des cours en ligne, des e-books, des vidéos, des abonnements pour l’accès à toutes tes formations, et compagnie.

Donc, si tu vends tes produits en utilisant Gumroad, Teachable, Learnybox, SamCart ou iTunes, ton modèle économique est la vente de produits digitaux.

Maintenant, faisons notre petit calcul mais en faisant quelques suppositions pour être réalistes.

Disons que tu offres 30% sur chaque vente en créant un programme d’affiliation pour t’aider à vendre ton produit (entre blogueurs ça marche beaucoup). L’affiliation n’est pas réservée qu’aux régies. Toi aussi, tu peux proposer à quelqu’un de vendre tes produits en échange d’une commission.

À cela s’ajoute 3% de frais pour les transactions bancaires via Stripe par exemple.

Notre revenu souhaité de base toujours 2 700 € (dont 200€ de frais).

Donc, commençons par la vente d’un e-book à 29 €.

2 700 + 891 pour la rémunération 30% des affiliations + 3% de frais de transaction

= 3 591 € de CA à générer

3 591 ÷ 29 € par e-book vendu

= 124 ventes d’e-book par mois à réaliser

124 ÷ 1% de conversion des visiteurs en clients

= 12 400 visiteurs par mois

Attention, dans ces calculs ne rentrent pas en compte le coût des prestations uniques comme le monteur pour vos vidéos de cours, le graphiste pour l’édition de l’e-book, etc.

Ces coûts doivent être absorbés grâce au lancement ou pré-lancement du produit. En effet, il permet normalement avec une bonne promotion, de générer beaucoup de ventes en peu de temps et peuvent en partie couvrir ce type de frais.

Et pour les cours en ligne, ça donne quoi ?

Imaginons que tu vends ta formation en ligne 499 €.

Le calcul est le même, tu dois toujours générer 3 591 € de revenu par mois.

3 591 ÷ 499 = entre 7 et 8 formations à vendre par mois donc partons sur 8

8 ÷ 0,02% de conversion de visiteurs en clients

= 40 000 visiteurs par mois

Tu remarques que le taux de conversion est beaucoup plus bas. En effet, un achat de cette valeur se fait plus difficilement donc on suppose qu’il faut plus de visiteurs.

Cependant rien n’est marqué dans le marbre et de nombreux blogueurs te diront qu’ils vendent à ces prix comme des petits pains. Peut-être, mais quand tu commences de zéro, j’en doute fort. De plus, avoir de la récurrence mensuelle dans la vente de ta formation c’est aussi un challenge.

Les avantages sont nombreux car, si tu as les compétences, créer ton produit digital peut te coûter 0 euro. Tu peux le vendre à l’infini sans coût supplémentaire et tu n’as besoin que de le mettre à jour avec des nouvelles ressources si cela est nécessaire.

Par contre, la bataille fait rage sur le net et il faut réussir à sortir du lot. Si tu veux fournir un produit où les acheteurs en ont pour leur argent alors, tu devras soigner l’édition vidéo, le son, le script, etc. Soit tu as déjà ces compétences, soit tu devras acheter les services d’un pro.

Les visiteurs ont parfois du mal à passer à l’acte de d’achat car ils ne sont pas sûrs que la formation qu’ils vont acheter, va leur profiter. À toi de bien copywriter ta page de vente pour les convaincre que TON produit est fait pour eux.

Certains arguments aident à vendre comme en garantissant un SAV par mail si l’élève bloque sur sa formation ou en offrant un service de coaching d’une demi-heure en 1 to 1 en plus afin de motiver l’utilisateur à aller au bout de sa démarche.

Annelise de Blogtrepreneure vend des formations en ligne avec beaucoup de support. Elle est très présente et accompagne chacune de ses élèves.

André de TraficMania lui aussi vend de très bonnes formations individuelles ou en abonnement. Il assure un SAV par mail et il est réactif. Il est réceptif par mail de manière générale ce qui prouve ton son humanité et son sens du commerce.

Ma formatrice en rédaction web SEO, Lucie de Formation-Rédaction-Web propose une formation longue. Elle mélange cours vidéo, exercices pratiques corrigés par elle, coaching commun mensuel en live et coaching individuel, un blog collaboratif pour mettre en avant ses élèves et de vrais contacts pour démarrer en rédaction web. Il est évident qu’avec tant de prestations, les places sont comptées et limitées.

Elle fait d’ailleurs un mix du produit digital et du service. Alors que souvent, ce sont deux produits distincts vendu par le même blogueur.

Les Services, l’autre produit phare des blogs pro

Là, on n’est plus du tout dans le revenu passif puisque les services, c’est toi ! Enfin, tes compétences et ton temps. Tu es le produit.

Les services sont parfaits pour commencer. Oui, tu peux vendre tout de suite un service et l’améliorer avec le temps, le compléter et le transformer en apprenant des problématiques de tes clients. Tu grandis et tu te bonifies avec eux (enfin normalement sauf si tu prends la grosse tête).

Ce modèle permet de voir très vite le potentiel de ton business. Si tu crées un produit digital qui te prend des mois en temps et en argent, tu le lances mais que malheureusement, personne n’en veut, … tu auras fait chou blanc. Avec les services, tu affrontes cette partie dès le début.

Et puis, le service apporte aussi un échange humain que tu n’as pas toujours en vendant des produits digitaux ou physiques sauf en cas de SAV. Avec les pubs et affiliations, les relations sont inexistantes.

Bon, et notre petit calcul ?

Là, cette partie devient plus compliquée car cela dépend des secteurs d’activité et du niveau d’expérience. Si tu débutes en coaching avec des tarifs relativement bas, tu vas devoir en faire beaucoup mais si tu es une copywriter reconnue, seuls quelques pages de vente par mois seront suffisante pour te faire vivre confortablement.

On part de notre revenu de base souhaité, frais inclus de 2 700 €. Et, pour un débutant, on fixe le taux horaire à 30 €.

2 700 ÷ 30 = 90 heures de travail. On est loin du temps plein en terme d’heures.

Et, ça tombe bien puisqu’il faut produire du contenu gratuit sur ton blog afin de convaincre les gens que tu vaux le coup !

90 ÷ 1% de conversion de visiteurs en clients.

= 9 000 visiteurs mensuels

Si on facture au projet, il faudra avoir estimé le temps passé pour le coût du projet.

Prenons l’exemple, un projet de web design de 1500 € pour 20 heures de travail.

2 700 ÷ 1 500 = presque 2 projets par mois donc 40 heures de travail.

En même temps, comme pour les formations qui coûtent cher, le taux de conversion est plus bas.

2 ÷ 0,02%

= 10 000 visiteurs par mois

Vendre ses services en ligne peut être très lucratif à condition de bien organiser ton planning surtout si tu as des enfants en bas âge à t’occuper. Avec les enfants scolarisés, c’est un peu plus simple. Attention, tu gagnes si tu travailles mais, si tu prends des vacances et ne travailles pas, tu ne gagnes rien !

Il ne faut pas non plus se laisser éblouir par les heures peu élevées de travail client  car le reste du temps doit être consacrer à la promotion et à la prospection pour avoir des nouveaux clients. Et, c’est finalement ça le plus dur.

Par contre en gagnant en expérience, tu peux augmenter facilement tes tarifs. Et, avec le temps, peut-être pouvoir transformer tes compétences en produit digital pour t’apporter du revenu passif !

Finalement, quel modèle économique correspond à ton projet de monétisation de blog ?

Dis-moi dans les commentaires ces chiffres t’effrayent-ils ? Rien n’est impossible, ne baisse pas les bras, il y a forcément une façon de gagner de l’argent avec ton blog qui te correspond.

Tu auras bien compris que tous les business en ligne ne nécessitent pas le même trafic et n’ont pas les mêmes objectifs. Si tu es maman au foyer et que tu es tentée par des envies de blog pro, selon ton organisation et tes compétences, tu pourras te lancer dans l’un ou l’autre. Les services sont quand même ce qui te rapportera le plus rapidement un début de revenu.

Tu as trouvé cet article utile ? Partage-le sur les réseaux sociaux !

Céline

PS : les liens vers ConvertKit et Lucie Formation Rédaction Web sont des liens affiliés

Pin It on Pinterest

Share This