Aujourd’hui, je reçois Marie du blog Marie Range. Tu partages sur ton blog tes astuces de mère au foyer professionnelle comme tu le dis toi-même. Cela consiste à organiser le quotidien comme une pro et vivre sainement. Je te remercie d’avoir accepté de répondre à mes questions. Je sais que pour de nombreuses personnes, ce n’est pas évident d’accepter de se dévoiler devant l’inconnu mais je te rassure, ici, on est entre nous. En plus, toutes les mamans entrepreneures vivent certainement des aventures similaires aux tiennes. Ton parcours et ta vie de mamtrepreneure vont en inspirer plus d’une. Le partage d’expérience ça fait du bien ! Ton blog est extrêmement bien fourni avec de nombreux contenus tous utiles et empreints d’une franchise qui fait du bien !

Cependant, tu es la mieux placée pour nous parler de toi.

Interview Marie Range

Qui est Marie ?

Moi : Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Marie Ange : Et bien, je m’appelle Marie Ange Kostoff, je suis mariée et j’ai un petit garçon de bientôt 3 ans. Dans une “première vie”, j’ai été journaliste sportif, longtemps spécialisée dans le foot. J’ai adoré ce métier et tout ce qu’il y avait autour, jusqu’à un burn out en 2012, qui m’a totalement fait dévier professionnellement. Aujourd’hui, je me relance dans tout autre chose avec Marie Range, qui se rapproche beaucoup plus de ce que je vis et mets en place depuis plusieurs années.

Moi : Ton petit garçon est-il scolarisé, chez la nounou ou avec toi la journée ?

Marie Ange : J’ai donc un petit garçon de trois ans, qui prend autant de place que trois ou quatre ! Il est à la crèche depuis qu’il a un an. Après une première année avec moi, mes “ambitions” professionnelles m’ont de nouveau titillées et il fallait que je puisse retrouver une activité. Nous avons eu la chance d’obtenir une place dans une micro-crèche et tout le monde se sent mieux !

Le blogging, ta nouvelle vie

Moi : Comme le blog et ta situation familiale sont très liés, comment t’es venue cette idée du blog Marie Range sur l’organisation et la vie saine ?

Marie Ange : De la manière la plus simple du monde : c’est ma vie. Je m’explique. Je n’ai pas toujours été aussi organisée (voire maniaque) que maintenant, mais c’est en moi depuis des années (merci papa !) et ce fameux burn out a fait remonter beaucoup de choses à la surface, à commencer par un besoin irrépressible de ranger, d’organiser, etc… bref, de me simplifier la vie. Au début de l’aventure, je voulais même appeler le blog “Opti-mum” et mettre en avant l’optimisation qui est quelque chose d’essentiel pour moi aussi ! Et puis, je me suis dit que j’avais plus que l’organisation et l’optimisation à partager.

Avant de devenir mère et encore plus après, je fouillais, cherchais, regardais tout ce qui concerne notre alimentation, notre vie quotidienne, etc… Pour moi c’était normal, mais je me suis aperçue que ce n’était pas le cas et que, encore une fois, tout ce que je fais depuis des années, tous les réflexes que j’ai acquis, mériteraient d’être partagés. Attention, je ne dis pas que je suis parfaite et que nous vivons selon des principes raides comme la justice (les McDo qui rentrent à la maison en sont la preuve !), mais toutes ces petites choses font que notre vie est meilleure sous certains aspects et il n’y a pas de raison que je garde tout pour moi 🙂

Passage au blogging pro ?

Moi : Faire un blog est souvent décrit comme devoir répondre à des problématiques, résoudre les problèmes d’une audience bien définie, etc. Sauf qu’au départ pour répondre à ces questions, il faut en avoir envie. Si, en plus, on s’oriente vers le blogging pro, c’est que l’on souhaite en tirer quelque chose.

Donc, qu’attends-tu aujourd’hui de ton blog ? Qu’est-ce-qu’il est censé t’apporter ?

Marie Ange : Dans un premier temps, l’objectif de ce blog était de me permettre d’écrire de nouveau. C’est peut-être bête à dire pour quelqu’un qui a écrit énormément de choses dans le passé (dans le sport, ça grimpe vite !), mais j’ai dû passer entre 3 et 4 ans sans véritablement m’exercer. C’était devenu une hantise et je repoussais sans cesse mon “retour” alors que cette idée de blog, je l’ai depuis longtemps. Aujourd’hui, maintenant qu’écrire est redevenu un plaisir, je souhaite redevenir une professionnelle, partager mes expériences et mon expertise.

Bref, je veux désormais exercer mon métier. Ce qui est drôle, c’est que justement, ma psychologue m’avait dit qu’un jour, au vu de ce que je lui disais, j’inventerai mon métier, que j’en avais besoin. Et bien, elle avait raison ! J’ai fini par devenir “journaliste d’organisation et de gestion du quotidien”, une sorte de combinaison entre une femme/mère au foyer et une journaliste qui professionnalise ce statut et le fait vivre, agrémentée d’une touche d’home organizer.

Moi : Ici, il y a beaucoup de mamans au foyer qui veulent elles aussi gagner de l’argent tout en vivant la vie de famille qu’elles ont choisie.

Comment gagnes-tu de l’argent avec ton blog ?

Marie Ange : Pour l’instant, je ne gagne rien. Mais j’espère bien que cela va changer ! Les pistes sont nombreuses, mais elles mettent ou vont mettre du temps à se mettre en place. Si la pub ne m’enchante pas, je n’ai rien contre les liens affiliés, mais pas à n’importe quel prix. A terme, je pense surtout pouvoir vendre mon expertise sous forme de packs de printables (listes, tableaux, processus, etc…), d’e-books et pourquoi pas de diagnostics sur la gestion du quotidien de mes clients et des formations. J’ai des idées plein les tiroirs, des carnets qui regorgent d’envies, de listes, de printables,… je n’aurais jamais assez d’une vie pour tous les proposer !

Marie Range

L’organisation d’une mère au foyer professionnelle

Moi : Du coup, comment organises-tu ta journée ?

Marie Ange : C’est justement là-dessus que je travaille depuis quelques temps. Au début de l’aventure de Marie Range, je voulais surtout reprendre progressivement une activité. Résultat des courses, je n’avais pas de journées de travail en tant que tel et n’était derrière mon ordinateur que 2 ou 3h par jour. C’était facile à caser dans une journée de tâches ménagères avec un bébé !

Aujourd’hui, j’assume de vraies journées de travail, qui tournent aux alentours de 7h. Je m’occupe de mon fils le matin avant 9h, j’en profite pour exécuter quelques tâches ménagères et comme ça, j’ai sa journée de crèche pour travailler… jusqu’à 18h. Et là, la deuxième journée commence avec son père. Je travaille actuellement sur une organisation un peu différente, des journées qui puisse allier maison/famille, organisation (car oui, il faut bien mettre en place ce dont je parle ensuite :)) et blogging. J’espère bientôt pouvoir expliciter tout cela sur mon blog !

Moi : « Tu fais partie de ma communauté et tu sais donc que je suis profondément engagée pour faire moins et gagner plus mais surtout de pouvoir vivre sa vie de femme et de mère sans devoir choisir. La vie n’est pas toujours simple surtout avec des mentalités qui évoluent lentement.

Quelles sont pour toi les plus grosses difficultés rencontrées quand il s’agit de mener tes vies ensemble, main dans la main ?

Marie Ange : Le manque de temps. Sans y réfléchir, c’est ce qui me vient en premier. J’ai l’impression de dire sans arrêt “je n’ai pas le temps”. En fait, la formulation est mauvaise, c’est surtout que je ne prends pas toujours le temps de faire ce qui me ferait du bien au bon moment. Parfois j’aurais juste envie de jouer avec mon fils, alors qu’il faut absolument s’occuper de la maison. D’autres fois, je meurs d’envie de travailler, alors que mon “nain” est dans les pattes. Bref, c’est difficile de trouver le bon timing quand on concilie trois vies en même temps… et qu’elles se font toutes à la maison !

Les défis de Marie Range

Moi : Dans cet article, tu parles de défi où tu t’engages pour ton avenir de maman entrepreneure, tu dévoiles enfin que tu assumes ce statut. J’en suis très heureuse car comme tu le sais, je pense que nous avons ce pouvoir. Tu t’es mis une première deadline à fin juin.

Au moment de cette interview, nous sommes mi-juin, alors où en et-tu ?

Marie Ange : Malheureusement, j’ai dû repousser la fin de ce défi à fin juillet (je m’en explique d’ailleurs ici). Sans rentrer dans les détails, les joies de la vie en collectivité de mon fils ont fait que nous avons tous les trois subis les assauts d’un virus, qui s’est ajouté à une fatigue latente. Résultat, un corps qui lâchent et trois semaines à ne pas pouvoir véritablement travailler. Mais plutôt que d’abandonner ou de faire un défi à moitié (ce qui n’aurait été utile ni pour mes lecteurs, ni pour moi), j’ai préféré prendre plus de temps. C’est très important pour moi et je pense qu’il me faut ces bases solides pour mieux avancer et proposer des choses bien plus utiles, donc pas question de faire n’importe quoi !

Et le couple dans tout ça ?

Moi : Avant, de te lancer dans l’aventure du blogging, tu en as parlé certainement à tes proches, surtout à ton conjoint, quelle a été leur/ sa réaction ?

Marie Ange : Très peu de gens de mon entourage sont au courant finalement. Mes parents, enfin surtout ma maman, quelques amis avec qui j’ai évoqué la chose… et bien sûr mon mari ! J’irais presque jusqu’à dire que c’est la pierre angulaire du projet (je nous ai d’ailleurs tellement reconnus dans ton article !). Sans lui, je n’en serais pas là et le blog non plus. Il m’a toujours soutenue et a toujours trouvé que l’idée de me lancer dans quelque chose “à moi” était ce qui me correspondait le plus.

Moi : À mon sens, l’importance du conjoint est primordiale dans nos choix.

Comment intervient-il dans ton quotidien de blogueuse ? Lit-il tes articles ? T’aide-t-il dans le “back-office” de ton blog ?

Marie Ange : Au début sur Marie Range, je ne publiais rien sans qu’il l’ait lu. Maintenant, il lit tous mes articles, mais je ne ressens plus le besoin de lui faire parcourir avant de cliquer sur “publier”. En ce qui concerne le “back-office”, j’ai la chance qu’il soit un administrateur système et réseaux de talent. Donc, l’informatique n’a pas de secrets pour lui ! Malgré tout, depuis le début de l’aventure, je veux faire tout moi-même, comme s’il fallait que je construise mon blog de mes propres mains. Mais je sais qu’il est là en cas de problème ou de questions. Et ça, c’est particulièrement rassurant ! Et puis parfois il me donne même des idées d’articles !

Moi : Aujourd’hui entre les enfants et ton blog, ton temps est accaparé. On déborde souvent pour l’un ou pour l’autre et c’est plus fort que nous.

Comment vous consacrez-vous à votre vie de couple ?

Marie Ange : De manière presque paradoxale, le blog nous a aidé. En effet, j’ai désormais une vraie vie professionnelle et que donc je partage de nouveau ses préoccupations. Après, soyons honnêtes, il est toujours difficile de trouver du temps pour nous… merci aux grands parents de garder le petit quelques soirées dans l’année 🙂 Heureusement, nous discutons beaucoup, ce qui nous permet d’être toujours connectés l’un à l’autre.

Travailler à la maison, le quotidien des mères au foyer

Moi : Avant ton fils, la vie professionnelle même si elle était stressante, elle t’a mené au bout de toi-même. Comment vois-tu aujourd’hui ta mission de femme et de mère au foyer ?

Marie Ange : Justement, ce burn out a replacé mes curseurs. Avant lui, c’était boulot, boulot, boulot et maison derrière (notre fils n’était pas né). Je ne négligeais pas les choses, mais les priorités n’étaient pas les mêmes. Aujourd’hui, c’est totalement l’inverse : la famille passe en premier et le travail ensuite. Mais c’est aussi pour cela que le blog et son concept étaient le parfait moyen de concilier les deux. J’oserais dire que Marie Range est en fait une mise en visibilité de mon statut de femme et mère au foyer “professionnelle”. D’ailleurs, j’espère ainsi montrer toutes les ressources dont disposent ces femmes qui ne travaillent pas dans le sens commun du terme. Elles ont pourtant un véritable métier qui prend bien plus de 7h par jour !

Moi : Travailler de la maison est souvent source d’isolement mais maman au foyer également, est-ce que tu le ressens ? Comment fais-tu pour te sentir moins seule face à ton ordi et tes tâches quotidiennes ?

Marie Ange : J’ai la “chance” d’avoir auparavant fait du télétravail. Donc finalement, je me suis habituée à tout cela depuis longtemps. Et puis, une autre conséquence du burn out est que j’ai toujours du mal à travailler avec d’autres personnes, en “face à face”. Seule devant mon ordinateur, avec des interactions virtuelles et quelques unes réelles de temps en temps, ça me convient très bien. En revanche, je navigue pas mal ici et là, je reste rarement deux jours de suite sans sortir, faire des courses, etc… même si c’est pour quelques minutes, c’est nécessaire.

Moi : Enfin, recommanderais-tu à des amies en quête de reconversion, de nouvelle inspiration professionnelle et personnelle de se lancer dans cette aventure ? Et pourquoi

Marie Ange : Oui et non ! Oui parce que cette liberté et cette indépendance n’ont pas de prix. C’est quelque chose qui m’a manqué durant ma carrière salariée. Et puis vivre sa passion (en attendant de vivre financièrement grâce à elle), c’est quand même un luxe !

Maintenant, ce n’est pas non plus une bonne idée de ne présenter que le côté idyllique des choses. Bloguer c’est top, surtout quand ta vie c’est écrire et que tu écris sur ta vie. Mais rien n’est facile. Pour l’instant je ne gagne rien alors que je ne compte pas les heures. Sans mon mari, rien ne serait possible du point de vue financier. Il faut patience et passion pour ne rien lâcher. Mais justement, je n’abandonnerai pour rien au monde, ça vaut le coup !

Je te remercie Marie d’avoir accepté de te dévoiler. Je te souhaite d’accompagner de nombreuses mamans dans l’organisation de leurs vies de mamans à la maison.

Si vous voulez en savoir plus sur Marie Range visitez le blog ou suivez-la sur Pinterest, Facebook ou Instagram !

Pin It on Pinterest

Share This